Le 16 Mars débute le confinement, ce que nous appellerons à posteriori le début d'un nouveau monde, une parenthèse ou un événement long. Partout ailleurs et sur la même durée, nous devrons rester chez nous, cloitré.es ? Enfermé.es ? Confiné.es et plus ou moins contraint.es ? Le temps passé derrière nos fenêtres va, pour certains, constituer la seule ouverture possible sur le dehors.

 

Que nous racontent ces fenêtres, en général et aujourd’hui ?  Qu’y faisons-nous ? A quoi pensons-nous ? Quelles sont les couleurs, les odeurs, les sons ?...

 

Karine Chevallier, Cueilleuse d’histoires et Rachel Doumerc, architecte et photographe décident de se saisir du moment pour interroger nos intérieurs, notre rapport au dehors, nos vies à l’intérieur, nos vues à l’extérieur, la lumière...et propose d'ouvrir les fenêtres sur plusieurs paysages.

 

Le dispositif est simple : chacun.e est invité.e à photographier sa fenêtre préférée, un élément du cadre figure sur le cliché. Puis, un entretien téléphonique invite les participant.es à raconter ce choix.

Contact pour participer : lescueilleursdhistoires@gmail.com

Avec le soutien de la Ville du Havre, l'Agence Nationale de la Cohésion des territoires et la Caisse des Dépôts et Consignations.