"C’est un sentiment d’être sur pause...avant la tempête."

"C’est ambivalent, c’est un sentiment d’être sur pause, le temps s’arrête, on n’a pas d’obligation, tout le rythme effréné, avec toutes les obligations de la vie quotidienne, s’arrêtent et en même temps, c’est le calme avant la tempête.
Ce paysage est à la fois apaisant et...
Il y a le magnolia du voisin, on se dit c’est le printemps et on sent que la nature renaît. C’est à la fois le moment où tout renaît et tout s’arrête.
Habituellement, je ne vais que peu souvent dans ce bureau, pour la paperasse. Aujourd'hui, j'y travaille. Ce lieu m'apaise.
La vue ici, c’est un petit trésor, elle est dégagée sur les toits. Au fond, il y a un petit château que je vois très bien, il y a un côté évasion."

 

Anne Sophie, Etretat.  

Le 20 mars