" Il y a la chaise en bois d’Odile… ahhh… Odile, c’est une belle personne...

Elle cartonne, et elle fait de la très bonne pâtisserie ! "

assa.jpg

" C’est la fenêtre de la cuisine. Elle donne sur mon balcon. En fait, cette fenêtre c’est pour aller sur le balcon : fumer une cigarette, prendre le soleil, faire mes étirements. Je n’aime pas trop ma vue… déjà en temps normal, c’est dommage, mais en ce moment encore plus ! Ça donne sur des maisons, un parking. Il faut que je regarde au dessus des maison pour voir la cîme des arbres au loin. Ça me donne la pêche. J’aime bien l’odeur, ou plutôt j’aime bien imaginer l’odeur des arbres. 

 

Ce que j’entends n’est pas particulièrement agréable : la barrière du parking qui grince, le son est aigu et dure longtemps. J’entends le bruit des gravats lorsque les voitures rentrent puis les portes de garage, et la voix terrible de mon voisin, un vrai ours ! 

Par contre, il y a toujours, entre 4 et 5 heures du matin, ce même oiseau qui siffle et un autre qui lui répond. Et ça, c’est très agréable. Il y a les enfants dans les jardins des maisons juste en face, mais en ce moment, pas un bruit, peut-être que les gens ont peur. Moi, quand je sors faire quelques courses, j’ai peur. Je regarde à gauche, à droite pour voir s’il n’y a pas la police et je pars en courant. J’ai peur de me faire attraper. J’ai mon autorisation, mais j’ai peur quand même. Je ne pense pas au virus dans ce moments-là. 

 

La porte-fenêtre, j’y suis souvent, même si je n’ai rien à y faire. Mais le plus souvent, je suis sur le balcon. Il y a la chaise en bois d’Odile… ahhh… Odile, c’est une belle personne. Elle cartonne, et elle fait de la très bonne pâtisserie ! Ça fait très longtemps que je ne l’ai pas vue. Si je la voyais, j’aurais envie de lui dire :  « Salut Odile, ça va ? Et ta mère ? Les enfants ? Les petits-enfants ? » Et je lui demanderais qu’elle m’apprenne à faire une bûche! 

Sa bûche… Noël 2007 ! "

Assa, Le havre, rue Jules Valée.

le 24 mars