"Si je regarde le ciel, la nuit, ça va être des pensées plus profondes et dans la journée, ça va être des pensées simples, basiques.

91714417_119504929685368_526103844312265

" C’est la fenêtre de la cuisine. C’est celle où il y a toujours de la lumière, il y a un petit balcon et ça donne sur le jardin. Il y a un rebord. Et en escaladant un peu, on peut s’y asseoir. Je le fais l’été quand il fait beau. On entend les oiseaux ou le bruit des feuilles avec le vent, parfois le bruit de la pluie sur les vitres. Mais souvent, j’écoute de la musique… du rock, du reggae, du classique.

J’y vais à différents moments de la journée, il fait très jour et on a une table. Je me mets là pour dessiner, pour peindre.

J’aime bien le jardin, le ciel, les couchers de soleil, la lune parfois quand elle est de ce côté de la maison. J’aime bien la pleine lune, ça fait un point de lumière dans un ciel très sombre. Je pourrais regarder ça longtemps. Parfois, ça va être des pensées de la vie et parfois l’univers, les étoiles… C’est quelque chose qui m’intrigue, le fait de ne pas connaître grand-chose de l’espace. C'est là, au dessus de nous, mais on ne sait pas. C'est un mystère.

Le panneau de basket , c’est mon petit frère, en période de confinement il y est beaucoup. On a une terrasse, trois marches et on est dans le jardin.

Si je regarde le ciel, la nuit, ça va être des pensées plus profondes et dans la journée, ça va être des pensées simples, basiques. La nuit, ça crée une ambiance que j’aime beaucoup et qui me rend plus productive. Et puis la nuit, je suis toute seule, les autres dorment. J’aime bien la bulle que ça crée.

Le soir, on écoute de la musique dans la cuisine. Généralement, c’est avec mon père et ma mère.
On va débattre des nouvelles politiques, surtout en ce moment, mais même en général. C’est toujours le lieu de discussion.

C’est la pièce la plus lumineuse, quand il y a du soleil, ça met de bonne humeur, ça réchauffe la tête. Mais, j’y vais même quand il ne fait pas beau. Même quand il pleut, je trouve ça joli, les gouttes sur la vitre, ça met une ambiance sympa, c’est cosy... On est bien chez soi.

De l’autre côté, il y a des fenêtres, c’est pour les couchers de soleil, les lumières sont différentes, mais il y a moins de choses à voir : les voitures, la rue, je n’aime pas trop.
C’est l’ambiance qui fait que j’aime bien ici. "

 

Zoé, Le Havre, avenue Rouget de Lisle.

le 31 mars