"La vue dans ma chambre, il y a des messieurs qui fument des cigarettes, des dames qui mangent."

« C’est la fenêtre de la cuisine.

Je l’aime bien parce que comme ça je peux voir les gens dans la rue, quand ils sortent, voir comment ça change tous les jours. Des fois il y a plus de voitures, des fois il y en a moins, c’est pareil pour les gens.

 

Je regarde souvent le matin quand je prends mon jus d’orange, je m’adosse au frigo et je regarde les gens. Je regarde aussi le soir quand je bois mon verre d’eau, avant d’aller me coucher. Des fois, je réfléchis à cette fenêtre, le soir, je vais penser à ce que je vais faire dans la journée et je cherche des idées pour le lendemain, et le matin, c’est plutôt à ce que j’ai rêvé la nuit. Quand c’est des cauchemars je m’en souviens très bien.

 

Depuis le début du confinement, je vois plus de voitures de police partout, ils n’ont pas de sirène par contre. Avec le confinement, le plus dur... je ne sais pas trop... c’est un peu tout. Les gens ils n’ont pas bonne mine, ils ont tous la tête baissée, et là, je vois une dame en robe, sans gilet et sans collant, elle n’a pas l’air très en forme. Ils sont la tête baissée et ils ne parlent à personne. Parfois, il y a des mamans avec leurs enfants, après il y a les gens tout seuls avec des sacs de course, et il y a des messieurs qui font des joggings.

 

Quand j’ouvre la fenêtre, j’entends le bruit du tramway, c’est un long bruit qui s’arrête tout doucement. Tellement il va vite que ça dure 5,6 secondes et c’est terminé. J’entends aussi le bruit des voitures, souvent le bruit des pompiers, de la police, des alarmes, des sirènes mais ça c’est tout le temps.

En ce moment, quand je joue à 20h, j’entends les gens qui applaudissent, mais alors on va plus du côté des chambres.

 

La vue dans ma chambre, ce n’est pas intéressant, parce que personne ne passe, il y a des messieurs qui fument des cigarettes, des dames qui mangent.

En ce moment, je vais un peu plus sur mon balcon. Aujourd’hui, je prépare des énigmes pour faire une chasse au trésor dans la maison ; il faut que je trouve 16 cachettes. Hier, j’ai fait des choses pour mes playmobils. Avec des emballages en carton, j’ai fait des magasins, une boulangerie, un supermarché, un skate park, la mairie pour marier mes playmobils...

 

Moad, mon frère, lui, il s’inquiète sur son bac, on a regardé le ministre de l’éducation nationale sur BFMTV, il a dit que ça serait des contrôles continus et Moad était dégoûté, il voulait voir comment ça serait, ça, ça lui a mis un petit coup au moral. Lui, il est tout le temps dans sa chambre, je l’entends tout le temps téléphoner à ses copains, alors c’est que ça va. »

 

 

Malia, Place de l’Hôtel de ville, Le Havre.

le  10 avril