"Il y avait de la joie partout dans la cabane...

Dans cette cabane, ce sont des ondes positives."

" C’est le velux de la cabane. La cabane, c’est un endroit génial. C’est un petit endroit très chaleureux : il y a des tapis, des coussins, beaucoup, beaucoup de BD, une guirlande lumineuse. Je dessine, je me repose, je lis et très, très important, j’écoute de la musique : Les demoiselles de Rochefort, Amy Winehouse ou les musiques des dessins-animés de Miyazaki. Avec elles, c’est comme si j’étais dans un autre monde… c’est vrai… comme si j’oubliais mes problèmes. Comme j’ai vue sur le ciel, j’ai l’impression d’être dans les nuages, de dominer le quartier.

Quand je me lève, je vois la ville. La vue me fait penser à Rio, il y a un palmier et les toits, ça me rappelle un film avec un petit garçon qui marche sur les toits de Rio. Parfois, j’espionne les voisins, j’ai des jumelles… mais j’ai peur qu’ils me voient. La maison devant, elle est un peu pourrie, c’est comme si une sorcière habitait là, en vrai les voisins sont très gentils.

Souvent, j’y vais le week-end et après les cours pour me détendre, je fais mes devoirs dans ma chambre et je monte. C’est l’endroit le plus haut de la maison. Je partage l’espace avec mon frère mais on n’y va pas en même temps! Je préfère y aller avec mes amies. Tu parles à des gens que tu aimes. Et personne ne vient te déranger : on peut partager des secrets. J’ai un souvenir avec Adèle, on s’était bien marré, mais je ne peux pas trop raconter... Il y avait de la joie partout dans la cabane.

Quand il pleut tu entends les gouttes sur le toit et quand tu te réveilles tu vois le ciel. Dans cette cabane, ce sont des ondes positives."

 

 

 

Jeanne, Le Havre, passage de l'Elysée.

le 26 mars