"Ça me rappelle l’enfance, à l’arrière des voitures lorsque la pluie glisse sur les vitres, que les gouttes font la course."

« Je passe beaucoup de temps à mes fenêtres.
C’est celle de mon bureau. Je la vois rarement comme ça : comme c’est un velux, le plus souvent je vois le ciel, mais si je me lève, alors j’ai une vue sur les jardins alentours.

Je n’aime pas la pluie, sauf dans cette pièce. En fait j’aime entendre les gouttes tambouriner, surtout la nuit, quand c’est très fort, ça permet d’avoir un petit suspens : la toiture va t’elle tenir… en n’étant pas complètement inquiète, juste un peu pour le frisson. Ça me réveille, mais c’est un bon réveil : à 5h du matin, tu sais qu’il te reste encore 2 heures à dormir... La pluie sur les toits ça me rappelle le camping, mais là, il y a peu de risque d’avoir le duvet trempé et les fringues à faire sécher. J’aime aussi le moment où les gouttes sèchent. Si on reste longtemps devant la fenêtre, on devine alors le paysage réapparaître, il se transforme sous nos yeux. Il y a aussi un côté aquarelle, déformé, flou et humide aux paysages sous la pluie, souvent gris.

Ça me rappelle l’enfance, à l’arrière des voitures lorsque la pluie glisse sur les vitres, que les gouttes font la course . Alors on devient les arbitres : la première qui s’évapore ou qui part, emportée par le vent, est déclarée vainqueur! Il y a un côté mélancolique à la pluie sur les vitres, en plus, ça met le moral en berne. En ce moment, je trouve que ça ramène plutôt à la vie. Il a fait tellement beau et chaud en avril, que ça ne paraissait pas normal. La pluie nous ramène à du vrai!

Et puis l’odeur, toutes les senteurs exhalées, c’est un vrai régal.

Ce n’est pas ma fenêtre préférée, mais c’est celle vers laquelle je me tourne le plus parce que je travaille à côté. Je peux la voir aussi depuis mon lit. Et là, c’est la nuit que je la préfère. Il y a une chouette ou un hibou qui niche pas loin de chez moi.


Je me rends compte que je suis très sensible aux bruits des animaux, les oiseaux bien sûr, les chats, surtout les chattes quand elles sont en chaleur, c’est incroyable le boucan, de temps en temps, j’entends une voiture passer. En ce moment, j’entends des mômes, des adolescentes je pense. Elles sortent vers 1h du matin et parlent fort, mettent du RnB à fond, se marrent entre elles. Je pense qu’elles font du bruit exprès pour montrer qu’elles existent, c’est l’adolescence ça non? Ça fait une ambiance curieuse, comme si elles se terraient la journée et sortaient le soir pour échapper à un ennemi diurne, peut-être que ce sont des vampires ! »

 

 

Nina, Clermont-Ferrand

le 30 avril