"C’est un jardin agréable quand il fait beau; en ce moment, on fait pas mal de grillades, saucisses basques..."

« C’est la fenêtre qui donne sur le jardin et tu as la cuisine et le salon qui est actuellement un peu… enfin il y a plein de trucs dedans.

Il y a toute cette salle qui a été refaite. C’est une salle qui nous sert à lire, manger, se poser, discuter. On y bricole pas mal. On y est quasiment tout le temps.

 

Elle est exposée nord-est, il n’y a pas beaucoup de soleil qui rentre directement. Après il y a une grande fenêtre avec beaucoup de lumière indirecte. Vu que ça donne sur le jardin, tu as du recul, ça t’offre une belle vision et de la lumière. Il est pas très grand et carré. Il y a pas mal de verdure avec un beau mur en pierres blondes au fond et sur le côté gauche une tourelle. C’est un pigeonnier qui doit être du XVIII ème.

C’est un jardin agréable, quand il fait beau, en ce moment on fait pas mal de grillades aux saucisses basques, la plancha ça a un air de vacances.

 

Avec le confinement, j’ai beaucoup plus de temps pour bricoler et mon père aussi donc on bricole ensemble. Je répare deux chaises anciennes style napoléon III et lui s’occupe d’installer la cuisine. On utilise la pièce comme une menuiserie. Avec tout les outils pour travailler, une scie sauteuse, des serres joints, de la colle à bois, une visseuse… C’est sympa de travailler comme ça ensemble.

 

Il y a cette table en formica qui donne de l’espace. C’est mon père qui l’a posée là depuis qu’il a cette maison, face à la fenêtre. C’est là où il se pose pour travailler, pour lire, c’est comme un bureau et en même temps on débarrasse tout quand il faut manger. En ce moment on l’utilise comme support pour découper des panneaux de bois, pour que je puisse les serrer et percer des trous, couper, poncer. C’est un appuis comme un établis et en même temps on y prend le café/chocolat, on lit, on regarde des vidéos dessus.

Elle est toujours en face de la fenêtre parce que c’est là où il y a le plus de lumière et où il y a la vue dégagée sur le jardin. La fenêtre a un petit muret qui est quasiment à hauteur de la table et la table permet d’avoir cette proximité avec le muret, de s’appuyer sur la vue.

On n’entend pas grand-chose, les fenêtres ont été refaites donc le vitrage isole plus. On entend le chant des oiseaux mais globalement pas trop de bruits. Il y a un chant un peu particulier en ce moment : des rouges queue noir qui se chamaillent, un bruit bizarre avec la gorge...

 

J’ai l’impression que le confinement est beaucoup moins présent depuis que le président a fait son annonce sur le 11 mai parce que, du coup, c’est une date butoire. Moi je sais que je vais reprendre le travail, je vais retrouver mes collègues, retrouver un peu de lien social, oui ça va faire du bien de revoir un peu de monde, de pouvoir discuter directement avec des gens. J’ai plutôt hâte à la reprise même si j’ai envie de conserver certaines choses. Marcher, essayer de garder le rythme du jogging... comme beaucoup de gens qui se sont mis à faire du sport.

 

Le confinement, ça va : je suis dans un environnement plutôt spacieux, où je respire, je ne suis pas dans un endroit restreint et urbanisé; ce serait peut-être différent si j’étais en résidence ou en région parisienne. Là, le fait d’avoir les éléments, la pluie, les rayons du soleil qui commencent à être forts, tu ressens les éléments. Ce n’est pas comme si c’était l’hiver.

C’est la saison la plus sympa, le début du printemps mais bon on va peut-être être confinés en hiver, enfin on ne sait pas encore mais c’est peut-être saisonnier cette maladie. »

 

 

Lucien, Bordeaux.

le 22 avril